Hautement technique... et hautement émotionnel

Un avatar pour enfants malades

Un accident compliqué, une maladie grave, quand une longue hospitalisation se révèle inévitable à un très jeune âge, les enfants souffrent énormément de la rupture avec leur environnement habituel et cela a un impact considérable sur leur état d’esprit et, partant, sur le processus de guérison. Grâce à l’emploi de technologies ultramodernes, le projet Avatar Kids permet aujourd’hui d’offrir aux jeunes patients longuement hospitalisés un canal de communication verbal et écrit direct avec leurs camarades de classe, leurs amis, leurs frères et sœurs et leurs parents. Avec l’aide du robot avatar Nao, qui les remplace en classe avec un large sourire, les enfants malades peuvent participer aux cours en temps réel, par tablette interposée, depuis leur lit d’hôpital et peuvent ainsi communiquer avec leur professeur et leurs condisciples. En outre, les enfants peuvent transmettre leur ressenti à travers Nao, en faisant un choix dans une liste d’émotions. Ils peuvent même prendre Nao par la main pour aller se balader un peu.

Nao et ses capacités techniques constituent un atout pour toutes les parties impliquées. Malgré leur séjour à l’hôpital, les petits patients peuvent poursuivre leur développement social et scolaire, la classe découvre une forme inédite de communication et la famille peut être en tout temps – virtuellement certes – auprès de l’enfant. Et pour le personnel soignant aussi, il est tellement plus motivant de voir ces enfants heureux malgré les thérapies qu’ils traversent.

Se comprendre, communiquer verbalement et par écrit, par-delà les frontières linguistiques ou autres: tel est aussi l’objectif qu’Apostroph Group poursuit au quotidien et c’est précisément pour cette raison que le projet Avatar Kids nous séduit autant. Sous le charme vous aussi? Dans ce cas, parlez-en autour de vous! Avatar Kids a besoin de votre soutien, de manière à pouvoir étendre rapidement le projet et équiper un maximum d’hôpitaux et permettre ainsi à leurs petits patients de se rendre à l’école virtuellement avec l’assistance du sympathique Nao.

Il y a une chose en tout cas qui occupera encore longtemps l’équipe de développement du robot Avatar: en voyage scolaire, qui mangera le cervelas rôti par Nao?

Avatuar Kids
Un avatar pour enfants malades