Portrait Apostroph: Charlotte Nigg

Autrefois surveillante de nuit, la vie de Charlotte Nigg a changé lorsqu'elle a répondu à une offre d'emploi chez Rolf Lüthi Übersetzungen. Cela fait maintenant près de 20 ans qu'elle acquiert, téléphone en main, de nouveaux clients, contribuant ainsi au succès de la société. Depuis juillet 2013, l'entreprise fait partie d'Apostroph Group. Et si elle patientait autrefois tant bien que mal au feu orange, elle a désormais le feu vert d'Apostroph pour se lancer à fond dans son jeu préféré: acquérir de nouveaux clients, un jeu qu'elle a perfectionné au plus haut point au fil des ans.

Toujours en mouvement, elle aborde la vie en s'amusant, qu'il s'agisse de jouer au jass ou de danser au rythme des musiques latinos. Pour trouver le calme, Charlotte Nigg aime se réfugier chez elle, dans les environs de Berne, et profiter de sa maison. Là, elle peut jouir de la sérénité que lui offre son jardin - même si des hordes d'escargots ont attaqué ses plans de salades et ses fleurs préférées. Que fait-elle pour les chasser? Rien. Parce qu'elle applique sa devise: vivre et laisser vivre. Un principe dont profitent bien les gastéropodes. Mais elle a trouvé une ruse pour l'an prochain: il suffira peut-être qu'elle plante ses salades ailleurs dans le jardin pour que les escargots ne les trouvent plus...