Apostroph, tout personnellement

Sarah Iseli

Avec une mère portugaise et un père suisse qui se parlaient français pour mieux se comprendre, elle a été pour ainsi dire en contact avec les langues dès le berceau. Sarah Iseli a grandi dans la zone linguistique frontalière de Bienne et a de la famille éparpillée un peu partout dans le monde; le multilinguisme et les échanges interculturels font partie intégrante de sa vie. Cela n'étonnera donc personne qu'elle ait fini par atterrir professionnellement chez Apostroph. Elle y apprécie particulièrement la diversité de ses tâches au contact de clients de secteurs très divers et également des traducteurs et de ses collègues de travail. Cette cheffe de projet ne peut plus se passer non plus du rythme de travail très changeant. Elle dit que ça lui plaît quand tout s'emballe à un rythme frénétique avant que s'ensuive une période plus calme. C'est donc en toute logique qu'elle a sauté sur l'occasion voici bientôt deux ans de quitter Lucerne pour Lausanne au sein d'Apostroph Group. Elle peut à nouveau peaufiner son français et profiter pleinement, quelle merveille, de la diversité culturelle et du dynamisme de la ville.

Sa famille et ses amis sont très importants pour elle. Elle aime être réunie avec eux autour d'activités communes, de préférence à l'extérieur, dans la nature, à respirer l'air frais. Sa saison préférée, l'automne, touche justement à sa fin. Qu'y-a-t-il en effet de plus beau que de se promener dehors, sous un soleil clément, dans des forêts aux couleurs mordorées, avec le craquement des feuilles sous ses pas? Pour Sarah Iseli, c'est un plaisir qui compte double lorsque ses amis sont là.

Ont déjà été présentés:

Helene Mathis
Ina Jukic
Christian Majeux
Charlotte Nigg