Portrait Apostroph: Renata Züger

Avant d’arriver chez Apostroph en mai 2016, Renata Züger avait déjà pas mal «roulé sa bosse»: refuge pour animaux, studio de yoga, boutique de bijoux à Trinidad/Tobago, voyages en Amérique centrale, stand de barbe à papa à la Foire de Lucerne, cette traductrice de formation a déjà derrière elle un beau parcours personnel et professionnel. 

C’est encore et toujours la diversité qui lui plaît tant dans sa fonction de gestionnaire de projet chez Apostroph: elle établit les projets, qu’elle transmet aux freelances, et adore relever les multiples défis du quotidien de notre métier. Elle trouve toujours des solutions aux problèmes techniques, son optimisme et son humour compensant largement un naturel légèrement teinté d’impatience. 

Durant ses loisirs, l’énergique Renata Züger aime bouger, en musique ou en faisant du sport notamment: elle danse la ragga, la salsa, la bachata, le merengue, le kizomba et une foule d’autres danses exotiques, elle pratique le jogging mais aussi le snowboard l’hiver et le roller l’été. Elle est également folle des rythmes endiablés d’un orchestre mexicain, qui fait partie de son cercle d’amis et adore cuisiner pour les gens qu’elle aime et faire la fête. C’est une inconditionnelle des vacances au soleil: ses destinations de voyage favorites, volontiers exotiques et chaudes, se trouvent en Amérique centrale et dans les Caraïbes mais elle a aussi un faible pour les îles de l’océan Indien. L’essentiel, comme elle le dit si bien, s’inspirant de Confucius, c’est que «où que tu ailles, tu y ailles de tout ton cœur». 

Elle n’en a pas manqué – ni de courage d’ailleurs – quand, il y a quelques années, elle a sauté à l’élastique du mur de retenue du barrage de la Verzasca (le «top absolu!») et, en 2016, lorsqu’elle a dit oui, face à l’autel, à son âme sœur. Encore toutes nos félicitations!